conseils de Saida Neghza,pour la covid19 & l'avenir du travail

Mme Saida Neghza, la Présidente de BUSINESSMED et de la CGEA a prodiguée plusieurs conseils dans son allocution concernant le covid 19 et l'avenir du travail lors de la Journée des Mandants de l'OIT, tenue le 9 juillet 2020 dont voici le discours complet 

Au nom de Dieu, le Miséricordieux Messieurs,

✔M. GUY RIDER, Directeur général de l'Organisation internationale du Travail,

✔M. EROL KIRESEPI, président de l'Organisation internationale des employeurs,

Mesdames et Messieurs, représentants des organisations de travailleurs et d'employeurs,

Invités distingués,

Tout d'abord, je voudrais avoir pensé des victimes du virus Corona et remercier sincèrement tous ceux qui ont participé à des œuvres caritatives afin d'atténuer les effets de cette pandémie qui a touché toutes les parties du monde. Je rends également hommage et remercier les organisateurs de cette série de réunions ainsi qu’l’OIE dans l'espoir de connaître avec précision les implications du virus Corona sur l'économie mondiale et sur les institutions et les travailleurs. Après notre célébration, l'année dernière, du centenaire de l'Organisation internationale du Travail, qui a été l'occasion d'annoncer que l'avenir du travail sera l’un des changements majeurs auxquels nous aspirants, dont les plus importants sont les technologies modernes et les problèmes croissants de l'environnement et du climat, qui mettaient l'accent sur le travail décent et le développement durable, Aujourd’hui nous sommes ici confrontés à une crise mondiale étouffante. Nous ne l'avons pas vu auparavant, il appelle à la symbiose de chacun pour réduire ses symptômes, car il menace les institutions économiques et augmente le chômage. En ce qui concerne le continent africain, il a besoin de plus d'attention compte tenu de son retard économique et technologique, pour plusieurs raisons objectives, notamment l'aspect historique.

Et je suis certain que le marché africain et restera toujours un marché prometteur sur lequel l'économie mondiale peut s'appuyer pour stimuler la croissance économique grâce à sa forte croissance démographique et à son nombre de jeunes d'une part, et à ses ressources internes et à ses besoins en équipements et matériaux d'autre part. Le pourcentage élevé de l'économie informelle et le retard technologique constituent d'autres faiblesses, à la lumière de la pandémie de Corona car elle est devenue à la veille et du jour au lendemain un grand nombre de familles sans revenu et d'autres nombres ne peuvent pas aider à travailler à distance en raison de la nature de leur travail.

Bien que cette pandémie ait été relativement inimaginable en Afrique par rapport aux autres continents, nous attendons un soutien dans le domaine des différents équipements de santé, en plus de la contribution des investisseurs et des institutions internationales et financières dans la protection des institutions économiques et leur accompagnement pour surmonter cette circonstance difficile. En Algérie, les représentants des employeurs et des travailleurs ont pris l'initiative de soumettre un certain nombre de préoccupations et de suggestions pour protéger l'économie nationale. Plusieurs réunions ont eu lieu avec les départements ministériels directement concernés par l'économie, et nous avons constaté avec satisfaction l'acceptation de toutes les procédures présentées, notamment l'annulation du paiement d'un certain nombre de taxes et impôts et le report de la date de paiement. Autre. Depuis le début de la procédure de déconfinement, nous avons enregistré un retour progressif à l'activité économique, mais nous devons être prudents face au nombre croissant de cas enregistrés et à une nouvelle vague de ce virus. Nous devons nous adapter à ce virus pendant la découverte d'un vaccin efficace contre lui et faire preuve d'une plus grande solidarité mondiale afin de protéger l'économie mondiale et d'éviter les catastrophes sanitaires et sociales qui menacent la stabilité et la sécurité des pays.

Enfin, je saisis cette occasion pour exprimer ma fierté dans l'intervention délibérée de M. Abdelmadjid Tebboun, qui est considéré comme la première intervention d'un président algérien après près d'une décennie dans ces forums mondiaux où il a souligné la nécessité du dialogue social, de la solidarité mondiale, du soutien aux groupes vulnérables et de l'allégement de la dette des pays pauvres. Merci.